juin 13, 2021

Un voyage à Fort de France

La Martinique a le ciel, le soleil, la mer… et bien plus encore. Île de carte postale, la Martinique regorge aussi de trésors inattendus…

Sur l’île, les lieux les plus célèbres, ceux qui font le plus plaisir aux touristes, se trouvent principalement dans le sud. Mais il faut aussi se rendre un peu plus au nord, dans la baie de François. C’est là que l’on trouve les « fonds blancs », comme on les appelle ici. Avec de l’eau jusqu’à la taille, c’est le paradis à la descente d’un bateau pour siroter un ti-punch fraîchement préparé. Selon la légende, il s’agissait du « bain de Joséphine », nommé en mémoire de la fille de l’île, Joséphine de Beauharnais, née Tascher de La Pagerie, qui devint l’impératrice des Français, bien qu’il n’ait jamais été prouvé qu’elle s’y soit baignée… mais qu’importe ces détails ; en Martinique, on aime les histoires.

Et il y a bien d’autres contes que nous pouvons rencontrer au cours de nos sorties. Parfois, il suffit d’une halte dans un village et d’une discussion au hasard d’une rencontre pour que vous suiviez les petites routes sinueuses qui vous mènent à la découverte d’un environnement à couper le souffle. Traversez une forêt tropicale luxuriante, admirez les champs de canne à sucre dont les touffes s’inclinent doucement sous le souffle des alizés et visitez un manoir de canne à sucre, héritage des siècles passés.

Le long des rues étroites de Fort-de-France se trouvent des monuments historiques à l’architecture remarquable : la bibliothèque Schœlcher, avec sa façade rouge et jaune vif, la cathédrale Saint-Louis et l’ancien hôtel de ville. Ne manquez pas le marché couvert et son assortiment coloré de mangues, de caramboles et de pommes à la cannelle. Pour les plus aventureux, l’ascension de la montagne Pelée, qui domine la ville de Saint-Pierre du haut de ses 1 397 mètres, est un must. Si le volcan est aujourd’hui calme, on se souvient que son éruption, le 8 mai 1902, a détruit la ville, la rayant de la liste des communes. Comme nous pouvons en témoigner aujourd’hui, elle a été reconstruite et est à nouveau bien vivante.

En Martinique, les sourires des habitants sont partout. Pas question de céder à la nostalgie, même si les écrits d’Aimé Césaire, d’Edouard Glissant ou de Patrick Chamoiseau, les plus célèbres écrivains de l’île, sont souvent empreints d’une certaine mélancolie, due à un passé colonial qui a laissé des traces. Vous apprécierez peut-être de les lire à l’ombre d’un manguier ou sur la terrasse de votre hôtel, un verre de rhum ambré à la main.

voyage à Fort de France